ONL – HINDEMITH, ESCAICH, WAGNER, SAINT-SAËNS

GRANDE SALLE

01/12/2018
18:00
LYON

SAINT-SAËNS, SYMPHONIE N°3

PROGRAMME

Paul Hindemith Kammermusik n° 7, pour orgue et orchestre — 18 min
Richard Wagner Wesendonck-Lieder — 25 min
Thierry Escaich Évocation II — 5 min
Camille Saint-Saëns Symphonie n° 3, en ut mineur, op. 78, «avec orgue» — 35 min

INTERPRÈTES
Orchestre national de Lyon
Riccardo Minasi, direction
Kate Aldrich, mezzo-soprano
Iveta Apkalna, orgue

RÉSUMÉ
Si la Troisième Symphonie de Saint-Saëns est un pilier du répertoire de l’Orchestre national de Lyon, c’est pour sa beauté propre, qui en fait un chef-d’œuvre de la symphonie française. Mais c’est aussi que nul instrument n’est mieux adapté que l’orgue de l’Auditorium à magnifier la poésie de son mouvement lent et la puissance de son finale. Et ce n’est là qu’un bref aperçu de ce qui attend les amateurs de sensations fortes. Iveta Apkalna, titulaire du tout nouvel orgue de la Philharmonie de l’Elbe à Hambourg, donnera également la mesure de son talent dans Kammermusik n° 7 d’Hindemith, pièce virtuose et colorée pour orgue et petit orchestre ; et jouera en solo l’Évocation II, page obsessionnelle et tempétueuse de Thierry Escaich que l’organiste lettone inscrit au programme de ses récitals dans le monde entier. L’artisan de cette soirée, Riccardo Minasi, chef principal de l’Orchestre du Mozarteum de Salzbourg depuis septembre 2017, a choisi de compléter ce programme par les enivrants lieder écrits par Wagner à l’intention de sa chère Mathilde Wesendonck ; il y aura une partenaire privilégiée : sa propre épouse, la mezzo-soprano Kate Aldrich. Un concert qui verra se mêler l’amour profane à l’amour sacré, la miniature à la grande fresque, l’orchestre à la musique de la chambre, voire à l’orgue seul, véritable orchestre à lui seul.